Organique, agriculture biologique, plein air,..., ca veut dire quoi?

Updated: 7 days ago

Au siècle dernier, la population mondiale est montée en flèche, passant d'un peu moins de 2 milliards de personnes en 1920 à près de 7,8 milliards aujourd'hui. La demande de nourriture n'a jamais été aussi élevée. Nous avons besoin de plus, nous en voulons plus et nous aimons l'abondance. En conséquence, l'agriculture et les méthodes agricoles se sont de plus en plus industrialisées au fil des ans. Le processus de culture des fruits et légumes est désormais plus technique que jamais, avec l'utilisation de produits chimiques et modifications génétiques afin de cultiver plus rapidement les aliments et améliorer la qualité, la quantité, l'apparence et la durée de conservation des produits. L'élevage a connu une transformation similaire, la production de masse étant désormais la norme.


Grace a ces techniques, nous avons trouvé de nouvelles façons de répondre à nos besoins croissants, malheureusement pour nous, certaines de ces méthodes peuvent être nocives non seulement pour notre santé mais aussi pour l'environnement.

La bonne nouvelle est qu'il existe une alternative. Rendue populaire en Australie au début du XXe siècle, l'agriculture biologique a été développée pour fournir un antidote naturel à la sur-industrialisation de l'agriculture qui a dominé le siècle dernier.

D'autres pays ont rapidement emboîté le pas et, à mesure que le mouvement prenait de l'ampleur, des fédérations ont été créées pour définir des normes nationales pour les produits biologiques. Les produits étiquetés biologiques ont commencé à apparaître dans les épiceries du monde entier, et en 1972, une organisation mondiale a été créée pour réglementer l'industrie et établir des pratiques uniformes. Nommée Fédération internationale du mouvement de l’agriculture biologique (IFOAM), la mission de l’organisation couvre désormais plus de 120 pays. (1)







L'agriculture biologique est définie comme «un système agricole intégré qui vise la durabilité, l'amélioration de la fertilité des sols et la diversité biologique tout en, à de rares exceptions près, interdisant les pesticides de synthèse, les antibiotiques, les engrais synthétiques, les organismes génétiquement modifiés, et hormones de croissance. " (2)


Concrètement pour les fruits et légumes, cela signifie que seules des méthodes naturelles sont utilisées pour améliorer la qualité et la productivité de l'agriculture et de l'agriculture biologiques. Les agriculteurs biologiques utilisent des techniques telles que le fumier de compost, l'engrais vert et la farine d'os pour augmenter la production et fertiliser le sol. Ils cultivent en rotation et utilisent la plantation d'accompagnement pour garder le sol riche en nutriments. Les méthodes de lutte antiparasitaire telles que la culture mixte ou la promotion de certains prédateurs d'insectes sont également préférées aux produits chimiques qui pourraient être dangereux pour notre santé et l'environnement.

En ce qui concerne les produits d'origine animale, l'agriculture biologique adhère à un certain nombre de normes différentes, telles que nourrir uniquement les animaux avec des aliments biologiques et ne pas les traiter avec des médicaments ou des hormones qui pourraient potentiellement être transmis au produit prêt à la consommation final.

Les produits animaux biologiques sont également exempts de produits chimiques et de conservateurs, et des normes strictes sont suivies concernant la façon dont les animaux sont traités de leur vivant.




Les normes suivies pour chaque aliment sont répertoriées sur leurs étiquettes, mais avec tant de phrasés différents, les informations peuvent parfois être confuses. Voici une explication de certains des termes courants que vous pourriez rencontrer sur les produits à base de viande:

· Sans cage: Utilisé pour les volailles, cette étiquette signifie que l'animal ne vivait pas dans une cage. Cela ne signifie pas nécessairement, cependant, que l'animal a pu sortir à l'extérieur durant sa vie.


· Plein air: cela signifie que l'animal a passé du temps à l'extérieur, bien que l'étiquette ne précise pas la durée ou la nature de l'environnement extérieur. Techniquement, un animal qui passe seulement 10 minutes par jour dehors, sur le pavé d'une cour peut être qualifié de "élevé en plein air". La encore les normes varient selon les pays.


· Nourri à l'herbe: terme qui se rapporte au bétail, nourri à l'herbe signifie que l'animal ne mangeait que de l'herbe et aucune graine. Des études semblent montrer que la viande d'un animal nourrie à l'herbe est meilleure pour notre santé, car elle est riche en acide linoléique conjugué, qui s'est avéré fournir une protection contre les maladies cardiovasculaires et renforcer l'immunité. Il est également riche en vitamine K2, qui aide à réguler à la fois la coagulation sanguine et le métabolisme du calcium. Certaines études suggèrent même qu'elle a un meilleur goût!


· Biologique/ organique: Pour qu'un produit animal soit étiqueté biologique ou organique, le bien-être de l'animal dont il est issu est primordial. La définition exige que des conditions spécifiques soient remplies, telles que le type de revêtement de sol, le temps que l'animal passe à l'extérieur et diverses autres aspects liés au bien-être. L'étiquette ne signifie pas nécessairement que l'animal a été nourri à l'herbe, car les grains biologiques sont suffisants pour répondre aux critères d'alimentation. Fait intéressant, des études montrent que la façon dont un animal est traité a un effet direct sur la qualité de sa viande, qui serait meilleure pour notre santé, avec dans certaines études des differences significatives. Il ne s'agirait donc pas seulement de respect des animaux, mais aussi de nous-mêmes…




En ce qui concerne le poisson, les produits sont généralement considérés comme biologiques si l'animal a grandi dans son habitat naturel, auquel cas il est considéré comme «sauvage». En théorie, la viande de poisson sauvage ne contient aucun pesticide, produit chimique ou organisme génétiquement modifié. Certains poissons étiquetés comme biologiques proviennent de fermes biologiques, où des contrôles stricts sont appliqués sur la qualité de l'eau et des aliments pour animaux. Les poissons biologiques ne mangent pas d’aliments artificiels, ils croissent donc plus lentement que les poissons en aquaculture non biologique. (3)


En conclusion, l'étiquetage organique, ou agriculture biologique nous assure que les animaux ont été bien traités durant leur vie, et que la viande, les fruits et légumes que nous consommons ne contiennent pas de produits nocifs pour nous et notre environnement. Le problème peut être cependant que du fait des précautions utilisées, ces produits ont souvent un prix plus élevé.


1. www.ifoam.bio/en/about-us

2. en.wikipedia.org/wiki/Organic_farming

3. Aquaculture biologique: l'avenir de l'expansion des marchés de niche Examen par un groupe d'experts 4.3. Mark Prein1 (*), Stefan Bergleiter2, Marcus Ballauf3, Deborah Brister4, Matthias Halwart5, Kritsada Hongrat6, Jens Kahle7, Tobias Lasner8, Audun Lem9, Omri Lev10, Catherine Morrison11, Ziad Shehadeh12, Andreas Stamer13 et Alexandre A. Wainberg14, www.fao .org / 3 / i2734e / i2734e04c.pdf

3 views
  • Facebook
  • Instagram

©2020 by Holistic Nutrition Hong Kong.